Fichier 1Mezghena nest pas un site dinformation
Salim Yezza

Pétition Cessez les poursuites contre Yezza ! Cessez les provocations !

À Ghardaïa, le spectre de la provocation, que nous pensions enterré, refait surface. Le parquet près le tribunal de cette ville exhume un vieux statut Facebook, daté du 25 janvier 2014, pour poursuivre un citoyen originaire des Aurès. Il demande à ce qu’il soit emprisonné pour deux années et qu’une amende de 100 000 dinars lui soit infligée.

Quatre années et demie nous séparent de cette prise de parole que la justice exhibe, nonobstant le délai légal de prescription fixé à trois ans, pour appuyer des poursuites qui ne peuvent pas se prévaloir de la loi. Les anomalies qui entachent ce procès sont nombreuses et ne se limitent malheureusement pas à cette dérogation au délai de prescription. Elles s’étendent :

À une instruction menée exclusivement à charge, sans audition de l’incriminé.
Au non-respect des mesures conservatoires et préparatoires qui devait permettre de l’entendre (aucune convocation, aucun télégramme).
À une diffusion “initiée” de la commission rogatoire, envoyée par fax au seul aéroport Mohamed Khider de Biskra par lequel devait voyager le mis en cause.
À des erreurs grotesques dans l’énoncé des articles de loi invoqués à l’appui des poursuites.

Salim Yezza, c’est le nom du citoyen qui se trouve dans le collimateur de cette opération judiciaire, est natif de T’kout dans les Aurès. Au début des années 2000, il a été délégué du mouvement Citoyen dans sa ville. À ce titre il a eu à connaître la répression et à subir l’injustice. Il est connu comme un militant humaniste et progressiste, engagé pour la défense des libertés et défenseur inconditionnel de l’Amazighité. Depuis 2011, il est établi en France où il continue son engagement dans le mouvement associatif. Il est poursuivi en conséquence du subit intérêt que le procureur près le tribunal de Ghardaïa a porté, le 9 avril 2018, à son compte Facebook. Pourtant, à cette date, la région a renoué avec le calme et les publications que le magistrat arbore en trophée sont sorties de la temporalité de l’action légale.

Le procès engagé contre Salim Yezza, outre qu’il est un procès d’opinion juridiquement infondé, intrigue par l’opacité de ses finalités. Il intervient à un moment d’intenses tensions en hauts lieux. Un moment de luttes sourdes sur fond de Cocaïne Gate et de valse de responsables de tous rangs. Il s’apparente indubitablement à un coup de tison sur les braises encore fumantes des douloureux évènements qui ont endeuillé la vallée du Mzab.

Comme c’est malheureusement la tradition depuis le sombre été 1962, le système aurait-il, encore une fois, besoin de fomenter des troubles pour se repositionner en arbitre/pivot d’une société dont il entretient les clivages et nourrit les lignes de fracture ?

Né dans la violence, le système politique algérien se reproduit en elle et par elle, qu'elle soit matérielle ou symbolique. Le monolithisme factice qu’il s’emploie à imposer à une société riche d’une grande diversité culturelle ne peut se traduire que par le rejet de toute manifestation des différences, de toute aspiration à l’expression du droit à la différence.

Car, contrairement à ce qui se donne à voir par les temps qui courent, la société mozabite, tout particulièrement, fait l'objet d'un acharnement qui mobilise aussi bien les institution militaires, sociales, scolaires, religieuses, qu'économique et ce depuis plusieurs décennies.

C’est édifiés par les nombreuses expériences passées et attachés à la paix civile que nous citoyens, journalistes, intellectuels, appelons à la cessation immédiate des poursuites injustes engagées à l’encontre de Salim Yezza. Nous condamnons son arrestation et exigeons sa libération.

En outre, au moment où s’engagent les grandes recompositions en perspective de la prochaine présidentielle, nous appelons nos concitoyens à la plus grande vigilance. Nous mettons en garde contre le risque potentiel de multiplication de provocations qui viseraient à rééditer les douloureux évènements de Kabylie en 2001 ou de la vallée du Mzab en 2013-2014.

Malheureusement, les apprentis sorciers du régime ne désarment pas et seuls l’intelligence, la vigilance et le sens patriotique le plus élevé peuvent déjouer leurs desseins.

Liberté pour les détenus d’opinion !

À bas la répression et l’arbitraire !

Vive le combat pacifique pour une république démocratique et sociale.


Premiers signataires :


Mohand Bakir, militant (France) ; Amar Ingrachen, Journaliste, éditeur (Alger-Boumerdès) ; Amar Laoufi, universitaire (Tizi-Ouzou) ; Hocine Boumedjane, LADDH (Béjaia) ; Hassan Moali, journaliste (Alger) ; Mahrez Bouich, Professeur à l'Université de Bejaia, et vice-président de LADDH(Béjaia) ; Karim Tabou, Président de l’UDS (Alger); Ahmed Rouadjia, sociologue (Msila) ; Noël Boussaha journaliste rédacteur web (France) ; Atmane Mazouz, Député RCD; Fares Kader Affak, Initiateur du café littéraire le sous marin (Alger) ; Moussa Nait Amara,Militant politique ;Bachir Dahak, professeur de droit (France) ; Said Oussaid, journaliste-écrivain (Oran) ; Belkacem Boukherouf, économiste (Tizi-Ouzou) ; Lila HAj Arab, Députée RCD, Kamel Eddine Fekhar , Militant des droits de l’Homme, médecin (Ghardaia) ; Kacem Soufghalem, Militant des Droits de l’Homme (Ghardaia); Fatah Bouhmila, Enseignant , militant et membre du Café Littéraire d’Aokas (Béjaia); Abdesselam Ali-Rachedi, Ancien ministre, ancien député FFS (Alger); Soufiane Djilali, Président de Jil Jadid; Salah DABOUZ, Avocat et défenseur des droits humains; Brahim Tazaghart, écrivain, militant de l'Algérianité; Bachir Derrais, Cinéaste (Alger); Ahmed Badaoui, ancien Syndicaliste - militant politique; Layachi Hmida, Journaliste;

Pétition pour la libération de Salim YEZZA

Votre signature nécessite une réponse au mail CGI-Mailer qui vous sera envoyé

Veuillez noter que les champs requis doivent être impérativement renseignés










Affaire Salim Yezza : La justice recule mais ne lâche pas

Le tribunal de Ghardaia a reporté le prononcé du verdict dans l’affaire Salim Yezza au mardi 07 Aout. Le mardi 24 juillet, lors du procès de ce jeune militant, le procureur a requis deux ans de prison ferme et une amende de 100 000DA. La principale accusation dont il fait l’objet est « l’incitation à la haie » à base d’un post qu’il a publié sur son compte Facebook en 2014, accusation que l’opinion publique considère comme « fallacieuse » et relavant d’une provocation pour casser un militant que a toujours fait preuve de pacifisme dans son action militante.

En effet, le parquet près le tribunal de Ghardaia a exhumé un vieux statut Facebook, daté du 25 janvier 2014, pour poursuivre Salim Yezza, un citoyen originaire des Aurès. Pourtant, dans ce statut, Salim Yezza n’a rien dit d’autre que « Ana Mzabi ou ddez m3ahoum » (Je suis Mozabite et tat puis si ça déplait) en guise de signe de solidarité avec les Mozabites qui ont fait l’objet, en 2014, de plusieurs fetwas diffusées sur des médias moyen-orientaux et sur les réseaux sociaux les déclarant kharidjites et qu’il fallait donc les exterminer.

Cette affaire a suscité des mouvements de solidarité aussi bien en Algérie qu’au sein de la diaspora qui demandent sa libération immédiate et inconditionnelle. Ce mouvement de solidarité a mis dans l’embarras le tribunal de Ghardaia qui a décidé de reporter le verdict à la semaine prochaine. Mais l’affaire reste toujours entre les mains de la Justice. « Salim Yezza est natif de T’koukt dans les Aurès. Au début des années 2000, il a été délégué du mouvement Citoyen dans sa ville. À ce titre il a eu à connaître la répression et à subir l’injustice.

Il est connu comme un militant humaniste et progressiste, engagé pour la défense des libertés et défenseur inconditionnel de l’Amazighité. Depuis 2011, il est établi en France où il continue son engagement dans le mouvement associatif. Il est poursuivi en conséquence du subit intérêt que le procureur près le tribunal de Ghardaïa a porté, le 9 avril 2018, à son compte Facebook. Pourtant, à cette date, la région a renoué avec le calme et les publications que le magistrat arbore en trophée sont sorties de la temporalité de l’action légale.

Le procès engagé contre Salim Yezza, outre qu’il est un procès d’opinion juridiquement infondé, intrigue par l’opacité de ses finalités », lit-on dans une pétition de soutien à ce jeune militant qui a été largement diffusée sur les réseaux sociaux et dans la presse nationale.

Amar Ingrachen

 

"Reste à payer..."

«Salim Yezza ne faisait l’objet d’aucun mandat, il n’est ni terroriste, ni trafiquant, ni criminel international », écrit un confrère. C'est peut-être là son seul tort.

Dans le pays où des ministres trafiquants, confondus dans des affaires de détournement d'argent public ou de fraude fiscale et de blanchiment d'argent par le biais de sociétés off-shore, se pavanent librement, dans ce pays décidément plus en plus perdu pour l'État de droit où l'incomparable Djamal Ould Abbès s'amuse à jouer au sénile publiquement, lui dont le fils avait été pris en flagrant délit de commerce de mandats de députés, Salim Yezza fait figure d'une étrange créature humanoïde qui s'occupe, le ballot, à oeuvrer pour des choses bizarres comme les droits de l'homme, l'égalité et j'en passe.

Le système algérien ne supporte pas ces énergumènes indifférents à l'enrichissement frauduleux et qui, plutôt que de se mettre au mode "trafic" persistent à défendre des valeurs surannées. Salim Yezza, citoyen de Tkout, est incarcéré selon des méthodes de l'ex-Stasi pour un délit étrange : il aurait pris part à une manoeuvre de déstabilisation de l'Etat en fomentant une manifestation subversive à Ghardaïa à partir ... de Paris où il réside depuis près de dix ans. Ridicule !

En vérité, Salim Yezza traîne une vieille étiquette de "meneur de troupes" depuis les fameuses manifestations de Tkout déclenchées à la suite du meurtre du jeune Chouaïeb par l'agent communal Amar. Le lecteur trouvera ici deux extraits d'ouvrages sur ces évènements qui avaient défrayé la chronique en leur temps.

L'incarcération de Salim n'est-elle pas un "reste à payer" décidé par quelque têtes du régime parmi les plus haineux ?

Demain, Salim passe devant les juges. Que la raison l'emporte enfin sur la haine de l'Algérien. Laissez partir Salim Yezza !

Mohamed Benchicou

Affaire Salim Yezza : La justice recule mais ne lâche pas

Les juges près le tribunal de Ghardaïa ont, encore une fois, reporté leur verdict dans le procès de l’activiste des droits de l’homme et néanmoins militant berbériste Salim Yezza. Le détenu doit ainsi attendre encore quelques jours au pénitencier de Ghardaïa pour être fixé sur son sort dans cette affaire qui ne cesse, depuis quelques jours, de susciter colère et interrogations dans les Aurès.

Ce nouveau report est d’autant plus inexpliqué que le traitement de ce genre de dossier n’exige pas, selon un avocat interrogé, tout ce temps pour permettre aux juges de prononcer un verdict. Selon beaucoup de militants associatifs de la région, soit il y a une volonté délibérée pour saper le moral du militant activiste, soit les juges ont du mal à rendre une sentence car ils se sont retrouvés englués dans une affaire judiciaire qui n’en est pas une.

Il y a lieu de rappeler que M. Yezza est poursuivi pour avoir publié en 2014 sur son compte facebook un texte dont la teneur est interprétée, selon les chefs d’inculpation, comme une incitation à la haine dans les événements tragiques qu’a connus la région du Mzab. Il a été arrêté le 14 juillet à l’aéroport de Biskra alors qu’il s’apprêtait à rentrer en France où il réside depuis quelques années. Cette arrestation, qui a défrayé la chronique, faisait suite à un mandat d’arrêt émis par le procureur près le tribunal de Ghardaïa quatre jours plus tôt, soit le 10 juillet 2018.

Cette arrestation, que d’aucuns assimilent plutôt à un kidnapping, a soulevé un tollé général suscitant une vague d’indignation dans toute la région des Aurès, surtout qu’elle est intervenue dans des conditions douloureuses, notamment après la mort, il y a quelques jours, de son père Mohamed Yezza dans un accident de circulation à Tkout.

Salim est rentré au pays pour enterrer son père à Tkout et faire le deuil avec les membres de sa famille affligée par cette triste disparition. Il se retrouve ainsi mêlé à une affaire judiciaire liée aux évènements de Ghardaïa, alors qu’il n’a jamais mis les pieds dans cette ville. Cette affaire étrange laisse beaucoup de zones d’ombre. D’aucuns ne croient pas outre mesure aux chefs d’inculpations retenus contre lui par le procureur de Ghardaïa. «Salim est poursuivi pour autre chose, car pourquoi ce mandat d’arrêt n’a pas été délivré dans la semaine qui a suivi la publication de son texte en 2014 et pourquoi l’on a attendu quatre ans pour signer et sortir ce document accablant ?», nous dit Hamid, un des amis du détenu. «Salim a bel et bien une adresse ici en Algérie et on aurait dû, ajoute-t-il, lui notifier sa mise en inculpation par le biais du tribunal d’Arris. Or il n’en est rien».

Autre fait qui suscite beaucoup d’interrogations au sein de l’opinion auressienne : pourquoi l’activiste chaoui des droits de l’homme n’a-t-il pas bénéficié du droit de préemption dans cette affaire qui remonte à quatre ans dépassant ainsi les délais qu’exige la loi ?

C’est dire tout le flou qui entoure aujourd’hui cette affaire scabreuse. «Nous avons tous lu le texte posté par Salim, nous dit Nadhir un militant du mouvement culturel amazigh de Ain El Kercha. Il n’a jamais été question d’incitation à la haine ou à la violence. Il a juste exprimé une opinion par solidarité avec les victimes du Mzab. Salim n’est ni un homme politique important ni un prédicateur religieux influent. Il ne peut donc avoir de l’ascendant sur nos frères châamba et mozabite pour pouvoir les inciter à la violence. Je doute même qu’il soit connu dans cette région. »

Mais ce qui suscite autant de colère et d’indignation chez les militants associatifs dans les Aurès c’est ce comportement de la justice algérienne qui fait dans les deux poids deux mesures. On arrête une personne pour une simple opinion exprimée sur une page facebook et, paradoxalement, l’on ferme les yeux sur des déclarations publiques qui sèment la discorde entre les Algériens. Naima Salhi et Abdelfettah Hamadache en sont un exemple parfait. Ces deux personnalités controversées n’ont pas cessé, depuis quelque temps, de semer haine et fitna par des déclarations incendiaires. Le prédicateur est allé même jusqu’à appeler au meurtre de l’écrivain bien connu Kamal Daoud. Et ni l’une ni l’autre n’ont été arrêtés.

Aujourd’hui, l’affaire de Salim Yezza, l’enfant de l’Algérie profonde, ne cesse de nourrir débat et discussion dans les quatre coins des Aurès. L’indignation est générale. De M’chounèche à Tkout, de Kaïs à Oum El-Bouaghi, de Merouana à Batna, un même sentiment de colère, un même sentiment de hogra qui transparait à travers les réactions et les commentaires des citoyens « Il y a là, en effet, une véritable hogra, et la justice algérienne a bafoué des principes fondamentaux de l’institution judiciaire, à savoir l’impartialité et l’égalité devant la loi », nous dit Messaoud, un militant berbériste de M’chounèche.

« Sinon, renchérit-il, pourquoi le procureur près le tribunal de Ghardaïa n'a pas convoqué Saâdani l'ex-patron du FLN, ne serait que pour l'auditionner quant à ses déclarations où il met en cause un des grands responsables de la sécurité dans les événements tragiques de Ghardaia ? Je ne suis pas un spécialiste dans les affaires judiciaires, mais je crois que la justice, avant d’inculper qui que ce soit, doit d'abord chercher la vérité, surtout quand il est question d’événements aussi graves que ceux de Ghardaïa où il y a eu mort d'hommes.

Avant d’interpeller les incitateurs, il faut d’abord démasquer les commanditaires qui ont plongé dans des troubles la belle et paisible vallée du Mzab. Saâdani devait, dans un état de droit, comparaître pour s'expliquer sur ses déclarations. Mais hélas ! Il semble être au-dessus de la loi, celui-là ».

Salim Guettouchi

Liste mise à jour des signataires

( Au 12-12-2018 à 07:20 )

Nom Qualité Wilaya Num Wilaya
Aabane Kouceila chômeur Tizi Ouzou 15
Aarour Fatiha Journaliste France 0
aba Soumer médecin Tizi Ouzou 15
Abane Meziane Journaliste Bouira 10
Abbou mustapha Commerçant Alger 16
Abboud Nabil Militant Bouira 10
Abchiche Djamila Militante des droits de l\'homme Neant 0
Abda Taous Etudiante Tizi Ouzou 15
Abdiche Massiba Professeur Tizi Ouzou 15
Aberkane Amar Ouvrier Tizi ouzou 15
Abes Sonia Citoyenne Paris 0
Abib Rafik Journaliste Alger 16
abrous nacy etudiante Tizi Ouzou 15
Achour Tabucict Cadre Tizi-Ouzou 15
achoura fayssal informatitien, artiste batna 5
Adjabi Fares Citoyen victime printemps kabyle 2001 Bejaia 6
Adjlia Yanis Militant des causes justes Bejaia 6000
Adrar Malek Ingénieur Paris 75000
Aguini Katia Étudiante universitaire 59650 59650
Ahmed Rezzak Artiste Alger 16000
Aidrous Lyazid Militant De Tout Les Causes Justes. Militant RCD. Bejaia 6
Aidrous Lyazid Militant Du RCD. Bejaia 6
Ainouche Ghilas Dessinateur de presse Béjaïa 6
Aissou Dalila Militante France 0
Ait Abbes Farida Medecin privé Tizi Ouzou 15
ait aider idir fonctionnaire tizi ouzou 15
Ait Ali Djoher E T B Tizi Ouzou 15
Ait chea Kamel Gérant de société Tizi ouzou 15
Ait Chebib Bouaziz Indépendantiste kabyle, militant des droits humains Tizi-Ouzou 15
AIT MEZIANE Lounis Citoyen Tizi Ouzou 15
Ait meziani BELAID Autonomiste kabyle 93120 93
AIT OTMANE Yacine Etudiant en Mathématiques et Informatique Vgayet 6
Ait oufroukh Massinissa Medecin Annaba 23
Ait oufroukh Katia Medecin Souk Ahras 41
Ait yahia Massinissa Ingénieur Tizi Ouzou 15
Ait yaou Kahina Ingénieur Tizi Ouzou 15
Ait zine Nouara Institutrice Tizi Ouzou 15
Ait zobir Makioussa Femme au foyer Tizi Ouzou 15
aitelhadj hamida dramaturge et metteur en scene alger 16000
Aitmigeve Said Hospitalier Tizi ouzou 15
Aknine Essaid Militant humaniste Tizi ouzou 15
ALILAT ABDELKADER Citoyen Bejaia 6
Amal Khalidu Professeur Sidi bel abbes 22000
Amara Ahcene Citoyen Bouira 10
Amara Tinehinane Etudiante Tizi Ouzou 15
Amarouche Zinedine Militant politique Bouira 10
AMAROUCHE Ahcène Enseignant-chercheur Bouira 10
Ameyar Hafida Journaliste- écrivaine Alger 16
Ameziane Mohend Philosophie Tizi-Ouzou 15
Amine Messaoudi Citoyen Alger 16000
Amira Baatach Journaliste Batna 5000
Ammari Massi Chaoui Paris 75
AMOURI Dalilah Citoyenne PARIS 75
Amrouni Hamid Ingenieur Tizi ouzou 15
Ansseur Kahina Femme Paris 75
arkam faiza anthropologue Franche comte 25
At Mqeddem Hafid Blogueur Tizi-Ouzou 15
At s?ada ?ezali Ame?nas n teqvaylit VGAYET 6
At Uissa Nadia Militante des droits humains, souverainiste kabyle Paris 75
Awrass Bouras Zohral Militante engagée des droits de l homme Bejaia 5
Ayachi Hmida Journaliste.ecrivain Alger 0
AZEROU Karim Cadre en marketing TOULOUSE 31
aziza makhlouf militant du MAK Béjaia 6
azzedine mebarek retraité tizi ouzou 15260
Bachir Bounab Militant Batna 5
Badaoui Ahmed Militant politique Alger 16
BADI Abdelghani Avocat Alger 16050
Badreddine Adil Artiste Batna 5000
BAHAMIDA EL HACHMI Membre Fondateur IZMULEN pour les Droits At-Mzab BERRIANE 0
BAKIR Assia Universitaire France 0
Bakouri Amirouche Avocat au barreau de Bejaia , défenseur des droits de l\'homme Bejaia 6
BANDOU Dalila Journaliste 91000 91000
BARAKA MALIKA médecin France 0
barbezat eugenie journaliste 75017 0
Battou Lyes Travaille Tizi ouzou 15000
bechiri aziz citoyen montreal 0
Bel jugurtha fonctionnaire bouira 10
BELABBAS Slim Sans Emploi Tizi ouzou 15
BELAID Nouara Cadre en banque Vincennes 94300
Belaid Sofiane Citoyen Alger 16
Belaidi Ghiles Étudiants.libraire Tizi- ouzou 15
Belattaf Bihmane Poète /chroniqueur Bgayet 6
Belkadi Farid Artiste Tizi ouzou 15000
BELLILI Saad Comptable 92120 0
belloula sarah travaiileur batna 5
Benabdelhak Faouzi Enseignant Universitaire Bejaia 6
Benabi Younes Membre du bureau national des Jeunes Progressistes du RCD Boumerdes 35
Benaouf Djamal Auteur amazigh Oran 31000
Benayad mohand citoyen alger 16
Benbrahim Youcef Juriste Manchester 0
BENDIHA ABDELDJALIL ARTISTE BATNA 5000
Bendimerad Sanaâ Démocrate France 94000
Benhadda Khelaf Journaliste Alger 16
Benhamouche Amar PROLÉTAIRE 75018 75
Benmahdjoub Sofiane Entraîneur La Californie 0
Bensadek Aziz Militant associatif Marseille 0
BENZAI Samia-Symka Scientifique Antony 92
Bessa Afaf Militante féministe Boussu 7300
Biatour Mourad Membre de conseil national du RCD Bejaia 6
Boua Nasser Militant des Droits de l\'Homme Khenchela 40
BOUAICH Makhlouf Assistant d\'exploitation Seine-et Marne 77000
Bouarab Nabil Militant souverainiste kabyle Tizi ouzou 15
Boucetta Youcef Commerce Batna 5000
Boucherguine Adel Journaliste Paris 75
BOUDJADJA Abdennour Citoyen algérien France 69
Boudour Saïd Laddh Oran, journaliste Oran 31
Boudraâ Réda Élu à l'Apw ( RCD) Bejaia 6
Boufassa Zahia Citoyenne Lyon 69004
Bougdal Kamel Journaliste Tizi Ouzou 15
Bougheriou Mahmoud Etudiant,militant politique bejaia 6
Bouha souad maître assistant Adrar 1
Bouhafs Afaf Etudiante Setif 19
BOUHATTA Farid Journaliste Béjaia 6
BOUICH Mahrez Professeur à l\'Université de Bejaia. Vice Président de LADDH BEJAIA 6
Boukhezzar Abdelkrim Opérateur step Béjaïa 6
Boukir Salma Entrepreneure /militante Bejaia 6
Boularas Driss Enseignant-chercheur France 0
Boumaraf Sabir DRH Batna 5
Boumedjane Malika Amie Bejaia 6000
Boumekla Madjid Militant amazighe France 0
Boumendjel Hamida Journaliste Montréal 0
Bourahla Mohamed Militant Bejaia 6
Bourai Célia Étudiante Lyon 69000
BOURDACHE Safia Attachée de Recherche Clinique France 94
Bourif Massi Étudiant Bejaia 6
Bouseloua Nadia citoyenne Jijel 18
Bouzefrane Kahina Chef de projet informatique 75013 75013
BOUZIDI MOURAD Chef d\'entreprise Bejaia 0
BRIKH Elmanaa employé BEJAIA 6
Chabane Meziane Enseignant et Elu APW-RCD,Bouira Bouira 10000
Chami Tarik Doctorant Tizi-Ouzou 15
Chaoui Dihya Dentiste Oum Bouaghi 4
Chapard Ingrid Psychanalyste Paris 75012
Charlemagne Sandrine-Malika Poète Tizi-Ouzou 15
Che Moul Militant Tizi ouzou 15
Chebil Abdelkrim Retraite Alger 16
Chekaoui Nawfel Coordinateur du mouvement CNDDC Oum el boughi 4
Chekkat Amel Militante défense des droits humains Paris 75000
Chemala Nourdine Militant Boumerdés 35
CHERAIOU Yacine Militant des droits de l\'Homme Paris 75000
Cherifi Daoud Activist Ghardai 47
Chibani Ali Ecrivain Paris 75
Chiesa Pierre Élu municipal et territorial Ivry-sur-Seine / EPT GOSB Ivry-sur-Seine 94200
CLERVAL Dominique Militante associative Charenton 94220
DABOUZ Salah Avocat et défenseur des droits humains Alger 16
Dabouz Mohammed Militants des droits de l\'Homme Paris 75000
DADDI NOUNOU Noureddine Citoyen Ghardaia 47
Dadene Hadi retraité Ouargla 30000
Dahmani Amina Etudiante 75015 75015
Debbache djamel Eddine Artiste Ghardaia- Berriane 47003
Debbache Said Militant RPK BEJAIA 6
Deham Lotfi Architecte Tebessa 12
Demouche Tarek Militant des droist de l\'homme & la cause berbère Bejaia 6000
Denane Soufiane Humaniste Etranger 99
Derrais bachir Cinéaste Alger 16000
diat nicole retraitée Bourg les Valence France 26500
Djadi Hassan Commerçant Ghardaia 47
djaout ourdia cadre tizi ouzou 15
Djermoune Fathi Chom Khenchela 40
donnat yvan militant pour l\'indépendance de l\'Algérie durant les 8 années de la répression colonialiste française France 0
Elfarouk Fadhila Romanciere Beirut 0
Fares Lyes Fonctionnaire Bejaia 6
Farez Salah Médecin France 92
Farida Alili Enseignante Tizi ouzou 15
Fergani Karim Journaliste 94500 94500
Ferhati Zahra Journaliste Alger 16000
FERRAH MOHAMED RETRAITE ALGER 16000
Fersaoui Abdelouhab Président du RAJ Alger 16
Fethani Noureddine Consultant Alger 16000
Gaia Dendani Militants Washington 97078
Gaoua Alyssia Etudiant Lyon 69004
Gaoua Mathilde Lycéenne Lyon 69004
Gasmi Fouad blogueur et activiste Khenchela 40
Gasmi Hocine Journaliste Paris 75
Gaya Mohamed Écrivain 93300 93300
GHERBI Rafika Journaliste et militante des Droits de l\'Homme Paris 75014
Ghilou Saïd Comptable Oran 31000
Gouali Aziz Traducteur Vgayet 6
Graichi Ahcene D aselmad n tmazi?t Tizi Wezzu 15
Guemghar Wassila Citoyenne Bejaia 6
Guettal Nassima Citoyenne Sétif 19000
Guettala djamal insoumis Marseille 13003
Guichard Serge Retraité Essonne Palaiseau 91120
Hacene Saida Une citoyenne Alger 16000
Haddad Kamal azzedine Avocat Tizi-ouzou 15
Haddoum Kamela Journaliste Tizi ouzou 15
Hadjarab Leila Députée Tizi Ouzou 15000
HAIDAR Sarah Écrivaine et journaliste Alger 16
HAKEM HAMID MILITANT RCD TIZI OUZOU 15
Hakem Lyes RCD Europe France 99
Halim Rahmouni Artiste Mostaganem 27
hamaidi saix Intendant en retraite saida 20000
Hamatou Mahieddine Etudiant Alger 16
Hamel Salah Élu RCD Tizi-Ouzou 15
Hamia Fazia Médecin Tizi ouzou 0
Hamid Boudi Militant démocrate Tizi ouzou 15
HAMMAMI Mourad Journaliste Tizi Ouzou 15
Hamrani Mouloud Militant URK Tizi ouzou 15
Hamrouni Wahiba Etudiante Souk Ahras 41
Hanachi Imed Étudiant Oum Bouaghi 4
Harzoune saliha avocate bejaia 6
Hebib Arab Militant France 93300
Hellal Azedine Cadre d\'entreprise Tizi ouzou 15550
henini anis étudiant batna 5
Hiber Tayeb Cuisinier Bejaia 6
Hidja Arezki Militant indépendantiste kabyle Bejaia 6
hini omar retraite boumerdes 35
Houali Aomar Citoyen Tizi-Ouzou 15
Houali Kader Avocat Tizi ouzou 15
Ibersiene Arezki Journaliste Tizi Ouzou 15
Ibrahim Benabdeli Original saida 20000
IFRAH Nourreddine Cynophile Arras 62000
ifrene abbas fonctionnaire tizi ouzou 15
Ikhloufi Djamal citoyen Bejaia 6
Ikken Sofiane Avocat Bejaia 6
Irouche Mohand arezki Citoyen-militant LADDAH Bejaia 6
Isli Lila Banquier Paris 75
IZAROUKEN ARAB CONSULTANT ALGER 31
Jalal Haydar Écrivain Khanchela 40
KACI Makhlouf Universitaire Tubiret 10
KADI SLIMANE Indépendantiste kabyle, militant des droits humains Paris 75000
Kadi Mohand Militant associatif Tizi ouzou 15
Kahina Ait moukren Rnd Batna 5
Kahina Ait moukren tkut Batna 5
Kamel Kamel Humoriste Tizi-Ouzou 15000
Kebairi Saddok Chercheur. Directeur des projets de recherche Gard 0
Kechadi Achour militant politique Bouira 10
KEMEL Djamila Citoyenne France 75
Kernane Tewfik Enseignant universitaire Alger 16
Kessai Smail Artiste Tizi ouzou 15000
Khaber Lyazid Ancien journaliste Alger 16
Khabthani Mohamed Instaleur de telicomunication Bejaia 6
Khaldi Taha Etudiant universitaire Batna 5
KHALED Aboubaker Journaliste Alger 16
khaled marzougui Hms oum El bouaghi 4
Kheddam Moumouh Expert RSO Alger 16
Khelifati Salim Consultant en télécommunications, Humaniste Alger 16
Khodir Sekkouti Activiste des droits de l\'homme Guadalajara 19000
Khouas Sadek militant RPK tizi ouzou 15000
Laacisse Mohammed oussama student khanchela 40
Lahouazi Ouarda Étudiante Tizi ouzou 15
Laouissi Hadj ahmed Chômeur Bordure bout arrerridj 34
Larbes Nazim Militant Alger 16
larbi hakim artiste alger 16332
larbi hakim artiste alger 16332
LEBIK NADIA Militante 16000 0
Lecourt Gabriela Etudiante Lyon 69
Lemkami Ahmed Militant Khenchla 40
Loukad Chabane Commerçant Paris 0
LOUKKAD SALAH Étudiant Inalco Paris 75
LOUMI Sabrina Militante politique et associative 77290 0
Lounis Younes Informaticien Béjaïa 6
Lounissi Salim Enseignant chercheur Batna 5
Luxembourg Corinne Enseignante-chercheuse en géographie Paris 75019
Maafa SOFIANE Aselmad BGAYET 6
Mahiou Faredj Citoyen Immigration 0
Makhlouf Samir Militant de toutes les causes juste Usa 0
Makhloufi Moussa Militant politique Bejaia 6
Malik Djafour Ouverier Tiziouzou 15
Mammeri Farid Artiste.Ancien producteur radio. Paris 0
MANI Tewfik Militant insoumis Bouira 10
Mansat Pierre Chargé de mission Mairie de Paris France 0
Mansour Ahcene Militant du RCD Alger 16
Mansouri Fares Militant des droits humains Bejaia 6
Mansouri Chemseddine Fonctionner Batna 3
Mansouri Fares Militant des droits humains Bejaia 6
Mazari Massiva Militante, Secrétaire National RCD Alger 16
Mazouz Atmane Député Bejaia 6
MEBARKI MOHAMED MEDECIN HUMANISTE TLEMCEN 13
MEKBEL Nazim Ajouad Algérie Mémoires Alger 16
Menchi Hamid Enseignant Béjaia 6
merbah nacer cameraman 15006 15006
merghad nora présidente AKT KHENCHELA 40
Merhab Mouloud Militant Tizi ouzou 15000
Merhoum Md larbi Architecte Alger 16
Messouci Fadila Nacer Militante RCD Bouira 10
Messouci Samira Elue du RCD à l\'assemblée populaire de la wilaya de Tizi Ouzou Tizi Ouzou 15
MEZAIB Aliane Président Bureau Régional d\'Alger du RCD Alger 16
MEZANI Mokrane Ingenieur Alger 16
Meziane Hammouche Juriste Bouira 10
Mnawar Mnawar Technicien supérieur sante Souk Ahras 41
Mohamed Haddad Ingénieur agronome Alger 16
Mohamed oucheikh Belkacemi Citoyen Tizi-ouzou 15
Mohend Ameziane Militant du RCD Tizi-Ouzou 15
MOKRI Leïla Journaliste France 0
Mouhoubi Nabil Militant des causes juste, étudiant Béjaïa 6
MOUSSI Amine Citoyen Tubirett 10
M\'hamed Redouane Ingégneur Mécanique Alger 16002
NAIT RAMDANE Wahid Informaticien ENSP /SH Tizi Ouzou 15
Nedir Massicilia Citoyenne Alger 16
NEGAB Said Élu RCD Tizi-Ouzou 15
Negrouche Massinissa Ingénieur, militant politique et droits de l\'Homme Tizi Ouzou 15
Nidhal Lamraoui Under Secretary General- International Youth Federation. Berlin 0
Ninouche Zahir Chirurgien dentiste Paris 0
NINOUCHE ZAHIR CHIRURGIEN DENTISTE PARIS 75000
Noimid Akli Lebiration Alger 16
Nouasri Mohamed nadjib H Khenchela 40
Noureddine Ait salement Medecin Souk Ahras 41
Otmani Kamel Enseignant et militant des droits de l\'homme Béjaia 6
Ouachek Kaci RCD Europe France 0
OUADOURI Mohand Étudiant Tizi-ouzou 15
Ouadouri Mohand Ouadouri Ancien délégué de la cadc Limoges 87100
Ouaissa Abderrezak Militant souverainiste Bejaia 6
Ouaksel Ouzna Militante France 95
Ouali Monir Gérant Bejaia 6
Oualiti Rachid Étudiant Tizi ouzou 15
Ouamar Gigiga Artiste Wallonie 0
Ouamrane Mohammed Enseignant Tizi-ouzou 15
Oubouzar Yasmina Souverainiste kabyle, militante des droits humains 94800 0
oubouzar leila architecte universitaire tizi ouzou 15
OUKAOUR HAKIM Archéologue alger 16
Ould ferroukh Aksel citoyen Sedrata Souk Ahras 41002
Ould oufroukh Menaouer Retraité Souk Ahras 41
Ould oulhadj Nabil Militant d\'Amnesty International Tizi ouzou 15
Oulmane Djamal eddine Medecin, militant pour la justice sociale et economique Alger 16
Oumattous Larbi Citoyen Tizi-Ouzou 15
OUTERBAH Chafia Militante Paris 75
Poignant Jean-jacques Syndicaliste CGT Vitry-le-francois 51300
Raaf Hmana membre du conseil régional (RCD) bejaia 6
Rachid Menaouer Professeur universitaire Annaba 23
Rachik Mounir Membre du conseil national du RCD Setif 19124
Radji Said Realisateur Tizi-Ouzou 15
Rahmani Sabrina Médecin observatoire citoyen Algérien Alger 16000
Rahmani anouar ecrivain tipaza 42
rahmi lahlou tizi ouzou 0
Rahmoune Aissa Vice président de la LADDH Tizi ouzou 15
Rahmouni Fatiha Ancienne avocate des détenus de Tkukt 2004 France 94000
Razik Yakouben Pizzaiolo Béjaïa 0
RECHOUM AISSA citoyen du monde ghardaia 47
Redjala Hocine Journaliste réalisateur Tizi-ouzou 15
renard denis retraité villeneuve minervois 11160
Rezzoug Youcef Journaliste Paris 93000
RICEPUTI Fabrice Historien France 38
Rouabah Wafa Célibataire Setif 19
ROULA NAJAH Ingénieure Etranger 0
Saadaoui Salah eddin Militant Souk ahrass 41000
Saadi Abdenour Fonctionnaire Bejaia 6
Saci Hamama Amie Tizi ouzou 15
Sadat Souad Citoyenne Alger 16
Sadat Fetta Députée Alger 16
Sadi Hakim Security Analyst UK 0
Said SALHI Vice président LADDH Béjaïa 6
Saidani Kassi Étudiant/Militant politique Bouira 10
Saidani Kaci Militant politique Bouira 10
Saidi Jawad Photoghraphe Batna 5
Saidi Nabil Militant RCD Paris - France - 15
Saidi Nassira Retraitée Alger 16
Saidouni Djamel traducteur interpretescenariste bouira 10
Saigh Ouarda Indépendantiste Tizi ouzou 15
Sail Djazia Enseignante Paris 0
Salah Hocine Régisseur général Alger 16
SARAOUI Hacene Salarié Tizi ouzou 15
Sayad Farouk ?????? Tebessa 12
SAYAD Ali anthropologue Ath Yenni 15
Semiane Sid Ahmed Auteur photographe Alger 16
Serrah Madjid Blogueur Tizi-Ouzou 15
SIDANI jUGA IT Algerie telecom SETIF 19
Sifaoui Mohamed Journaliste - Directeur du magazine « Contre Terrorisme » Paris 99
Slimani Ali Enseignant Tizi ouzou 15
Slimani Kahina Cadre informatique Tizi ouzou 15000
SMAINI Merzouk Fonctionnaire Tizi-ouzou 15
snaoui Nassim militant du RCD Boumerdes 35
Sofiane Benmahdjoub Entraîneur California 0
Tagzout Mourad Conseiller municipal d’ivry sur Seine France 94
tahar samai enseignant constantine 25
Taieb Smail Citoyen Canada 15
Talmat Farid Citoyen Tizi Ouzou 0
tamsaouete mazigh militant bouira 10
Taoudiat Mohamed Militant politique, syndicaliste et enseignant Bouira 10
Taous Meziane Enseignante et militante Berberiste Région PACA 13
Tareb Idris Comédien Bejaia 6
Tarfa Houria Sage femme Guelma 24
TARTIVEL Laurette bibliothécaire 94370 0
Tasga Yasin Militant nationaliste Kabyle, ancien cadre du MAK Vgayet 6000
TAZARART Malek Moi même Région parisienne 78
Thuault Stéphane Bibliothécaire-documentaliste Villeneuve La Garenne 92390
Tighilt Ghania Medecin generaliste, militante. Bejaia ( Akbou) 6
Tigrine Nacer Militant souverainiste kabyle Tizi-ouzou 99
Tihammamine Kamil Poète et militant Khenchela 40
Titouche Fateh Militant politique Tizi ouzou 15
TITOUCHE Fateh Militant politique Tizi ouzou 15
Touat Ali Citoyen Tizi ouzou 15
Touat Hocine travailleur H1M 2T6 0
Wilborn Ella Human Rights Orgon 97078
WOJCIECHOWSKI ROSEMONDE Retraitée 63000 0
Yaici Amar Poete Paris 75
YALALI SALAH Citoyen Tizi Ouzou 15
YASSA Nassim Secrétaire national RCD Boumerdes 35
Yefsah Mouloud retraité Tizi Ouzou 15
Yezza Aksel Professeur Batna 5
Zaaimia Feriel dentiste Skikda 21
Zaffani Mouloud Retraité Alger 90016
Zahi Brahim Démocrate TIZI OUZOU 15
zahra louiza doctorante en sociologie BEJAIA 6
Zarita Rachid Ingénieur Boumerdès 35
Zebiri Meziane Oran 31
Zeghouda Youssef Avocat Khenchla 40
zerguine kouceila avocat Annaba 23
Ziani Abdenour Militant des droits économiques est sociales Bejaia 6
Ziri Omat Enseignant Batna 5
ZITOUNE Boubakeur Retraité Souk-Ahras 41000
Zizi Achour Membre du Conseil National RCD Alger 16
Zouagui Sabrina Enseignante universitaire Béjaia 6
ZROUROU Toufik Militant et membre du café littéraire de chemini Bejaia 6